Les dangers de l’intervention humaine lors d’un conflit canin

agression chien

Sommaire

Il y a quelques semaines, pour la première fois en quasiment 9 ans, Raiden s’est fait amocher par un autre chien. Une toute petite blessure de rien du tout, mais une agression dont l’impact psychologique peut être important. Cette agression n’aurait pas eu lieu si les deux chiens avaient pu interagir sans intervention humaine. Je vous explique pourquoi dans cet article.

Raiden est assez craintif. Il lui faut du temps pour approcher un chien, même connu, et il fait toujours tout pour éviter les conflits. Pour communiquer ses intentions pacifiques, il exprime de nombreux signaux d’apaisement : il marche très lentement ou se couche, détourne la tête et le regard, se lèche la truffe, et bien d’autres. Malgré cette timidité, il adore dire bonjour et est très sociable avec ses congénères.

Description de la scène

Nous étions dans un parc et Raiden était libre. Il a repéré ce chien qui attendait calmement au pied d’un pin qu’un écureuil en descende. Raiden s’est stoppé, puis a observé pendant plusieurs minutes, avant d’oser approcher, pas à pas. Le chien l’a remarqué, mais s’est reconcentré sur son écureuil. A l’approche de Raiden, il a finalement choisi de partir au galop dans la direction opposée. Raiden l’a poursuivi quelques foulées, puis est passé à autre chose : les odeurs du chemin.

Nous avons continué calmement la balade. Sur ce chemin, la gardienne du chien aux écureuils m’a interpelée. Elle m’a alors expliqué que son chien « n’était pas sympa », elle s’excusait qu’il n’ait pas dit bonjour au mien. Justement, son chien est revenu vers elle. Raiden s’est dirigé vers lui pour le sentir. Le chien s’est figé en détournant la tête. Il fixait Raiden en relevant les babines et grognant. Dans ce genre de situation, Raiden n’insiste pas, il comprend que son intention amicale n’est pas partagée et s’éloigne. Seulement, au moment où son chien a grogné, la personne s’est dirigée vers lui en répétant « Non ! », et se penchant sur lui pour le prendre au collier. Le grognement s’est intensifié, et en une fraction de seconde, la morsure a eu lieu. Le chien a lâché aussitôt.

Ce qui s’est vraiment passé

Ceci est une interprétation. Si vous n’êtes pas d’accord, nous pouvons en discuter poliment.

Cette scène, avant que la personne ne commence à gronder son chien, est un exemple typique d’une communication entre deux chiens. Les signaux étaient parfaitement clairs : Raiden initie une interaction, et son congénère répond tout d’abord par la fuite, puis par des comportements agressifs. L’agression est une réaction ayant pour but d’éloigner un stimulus aversif, et commence, dans notre exemple, dès que le chien se fige. Si ce stimulus, en l’occurrence Raiden, ne s’éloigne pas, la stratégie consiste à utiliser des moyens de plus en plus offensifs. Je vous invite à lire l’article de Géraldine sur l’échelle de l’agression. Les chiens, comme tous les animaux, cherchent absolument à éviter les conflits, qui sont dangereux pour leur survie. Le corps à corps se produit lorsque toutes les stratégies pour y échapper ont échoué.

D’après les dires de sa gardienne, ce chien était peu sociable. Il préférait éviter les interactions avec ses congénères. La fuite lui permettait de maintenir son environnement proche acceptable, et de réduire l’intensité et la durée d’émotions désagréables comme la peur ou l’aversion. Lorsque sa gardienne s’est penchée sur lui, il est probable qu’il se soit senti d’autant plus oppressé, menacé. La fuite devenant plus compliquée, il fallait agir, vite, pour sortir de cette situation : cela s’est traduit par une morsure. Il est possible également que, percevant la panique qui envahissait sa référente, il se soit mis à paniquer également, par contagion émotionnelle.

Prévenir plutôt que guérir

Que faire si cela se produit quand même ?

Un dernier mot !

Se montrer compréhensif envers le chien qui a mordu et son gardien permettra de diminuer le pouvoir traumatisant de l’agression. Cette dame et son chien ont dû se sentir très mal, et m’énerver contre eux risquait d’augmenter l’oppression que vit ce chien lorsqu’il en croise un autre, par anticipation de sa gardienne.

Léa Maisonhaute – Comportementaliste canine chez L’Esprit Raiden

Partager cet article

Lire d'autres articles

cadeau chien
Ethologie

Le plus beau cadeau à offrir à votre chien

En cette période de fin d’année, vous réfléchissez au meilleur cadeau que vous pourriez offrir à votre chien pour les fêtes ? Cet article parcourt différentes manières de gâter votre loulou, de bonnes adresses petit budget, grand budget, ou pas de budget du tout ! En effet, si un chien a un coût non négligeable au quotidien, vous n’êtes toutefois pas obligé.e de dépenser une fortune pour marquer une occasion.

Lire l'article »
acupuncture pour animaux
Approche pluridisciplinaire

L’acupuncture pour animaux, interview d’une vétérinaire

L’acupuncture pour animaux peut-elle participer à la résolution de problématiques comportementales ? Laure Guinard, vétérinaire, répond dans cette interview aux questions que vous vous posez. Je témoigne ensuite de l’expérience que nous avons vécue avec Raiden. Après 3 séances d’acupuncture, les progrès au niveau de son anxiété sont en effet phénoménaux.

Lire l'article »
Les besoins du chien
Ethologie

Les besoins du chien

Les besoins du chien, un sujet fondamental à maîtriser un minimum pour une belle cohabitation avec son compagnon canin. Voici une partie de ce que j’aborde en bilan comportemental ou rendez-vous de préparation à l’adoption.

Lire l'article »

Do You Want To Boost Your Business?

drop us a line and keep in touch