Les pauses pour améliorer les apprentissages de votre chien

les pauses pendant les promenades sont ressourçantes pour le chien et l'humain

Sommaire

Les pauses font partie intégrante des apprentissages. En effet, que ce soit dans un travail de modification comportementale (réactivité, anxiété…) ou pour des exercices d’obéissance, ne pas les négliger est important. La bonne nouvelle, c’est qu’elles peuvent se faire partout : en balade, chez vous, en ville, en vacances… Bien-sûr, la situation dépendra du profil de votre chien et des apprentissages concernés. Alors, pourquoi les pauses sont-elles si importantes pour les apprentissages de votre chien ?

Pourquoi les pauses sont-elles indispensables pour des apprentissages efficaces ?

Les études sur les pauses dans l'apprentissage

Une étude, publiée en 2011 par des chercheurs danois [1], a comparé les effets de la durée et de la fréquence des sessions d’entraînement des chiens en laboratoire. D’après leurs résultats, les chiens qui étaient entraînés 1 ou 2 fois par semaine apprenaient bien plus rapidement que ceux qui l’étaient quotidiennement. Il en est de même pour les chiens qui ont de longues sessions : ils apprennent moins bien que ceux qui ont des sessions courtes. De plus, une autre étude du même laboratoire [2] souligne que les chiens qui ne s’entraînent qu’1 à 2 fois par semaine font beaucoup moins d’erreurs que ceux entraînés tous les jours. Vous comprenez donc qu’une pause de plusieurs jours en cours d’apprentissage d’une tâche est loin d’être une perte de temps. En effet, la rapidité d’acquisition de cette nouvelle compétence, ainsi que la facilité d’apprentissage, sont améliorées.

Attention, la seconde étude rappelle que la pause de plusieurs jours est bénéfique pendant l’apprentissage d’une même compétence, par exemple mettre une patte sur un tapis. Cependant, apprendre des choses variées permet à l’animal de gagner en performance, même s’il est entraîné tous les jours. Bien-sûr, l’excès et la sur-stimulation par trop d’exercice n’est pas bon non plus.

D’après d’autres chercheurs, la consolidation des souvenirs est également meilleure lorsque les sessions d’entraînement sont espacées de plusieurs jours. Cela veut dire que votre chien retiendra mieux sur le long terme ce qu’il a appris s’il peut bénéficier de pauses régulières.

De plus, faire des pauses dans les apprentissages permet de renforcer la motivation du chien [3]. En effet, la difficulté redescendra et cela encouragera votre chien à renouveler ses efforts par la suite !

Les chiens ayant particulièrement le besoin de faire des pauses

Que vous travailliez sur le comportement de votre chien ou cherchiez à lui apprendre de nouveau « tricks », les moments de pauses sont donc importants. Dans la vie quotidienne, les sessions d’entraînement peuvent prendre la forme de balades, de cours avec votre éducateur canin, ou encore de rencontres avec des congénères. Tout cela demande effectivement des efforts cognitifs importants à votre chien. Il peut donc avoir besoin, avec ou sans votre aide, de « se vider la tête », pour mieux repartir.

Parmi les chiens qui ont le plus besoin de faire des pauses, les chiots font clairement partie du lot. En effet, bien que des expériences variées soient nécessaires à leur éducation, respecter leur rythme est encore plus important. Comme vous l’avez compris, pour assimiler toutes les nouveautés qu’ils découvrent chaque jour, ils ont besoin d’énormément de repos. Alors apprendre des choses à votre chiot, oui, mais ce n’est pas grave si vous ne travaillez pas tous les jours.

Pour un chien très excité ou excitable, les pauses peuvent lui permettre de se calmer. Lorsque son niveau d’énergie est plus bas, il est évidemment plus facile de garder sa concentration. Les apprentissages n’en seront que meilleurs.

Selon le même principe, des pauses plus ou moins longues peuvent aider les chiens sensibles et anxieux à se sentir plus en sécurité. Elles leur permettent en effet d’appréhender leur environnement, et de se sentir plus en sécurité, y compris avec vous. C’est un prérequis indispensable avant tout apprentissage, car vous partirez sur des bases saines. Je vous conseille d’ailleurs l’article du blog Vox Canis à ce propos. Géraldine Merry y explique que ces pauses réduisent de manière significative le stress des chiens sensibles, tout en améliorant leur bien-être et leur mémoire.

Enfin, un animal douloureux peut avoir besoin de plus de pauses que s’il était en bonne santé. En balade, une pause lui permettra de soulager son effort physique. En entraînement, il peut également saturer plus vite, car la douleur rend les exercices cognitifs (la concentration, la mémorisation) plus difficiles [4]. Je vous recommande donc d’être très vigilant.e si c’est le cas de votre chien, et de ralentir ou vous arrêter lorsqu’il semble fatigué.

Pour optimiser la modification comportementale et les apprentissages de votre chien tout en améliorant son bien-être, de courtes sessions d’entraînement espacées de plusieurs jours semblent donc le mieux. Cependant, cela dépend aussi de votre chien, de sa motivation et de ses capacités.

Comment faire une pause avec votre chien ?

Je commence par la pause préférée de Raiden. Je dirais même que c’est son moment préféré en balade. Simplement s’asseoir ou se coucher, observer, et humer les odeurs de l’air. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le chien reste actif dans ce type de pause. Il fait en effet travailler ses sens : l’odorat, la vue et l’ouïe principalement. Son cerveau travaille donc également, mais de façon plus reposée.

Vous pouvez proposer ce type de pause à votre chien si vous sentez qu’il en a besoin. Pour cela, il vous faudra être attentif.ve à son langage corporel : montre-t-il beaucoup d’excitation, de signaux de stress, de douleur ? Si c’est le cas, je vous conseille de faire une pause dans un endroit peu stimulant, où votre chien se sentira à l’aise pour se relaxer.

les meilleures pauses au bord du lac avec son chien

Si votre chien est très excité ou stressé, faites redescendre cette tension progressivement. Cela ne sert à rien d’obliger un chien à rester immobile : la pause ne lui sera pas bénéfique. En revanche, si vous lui proposez une recherche de friandises, quelques exercices, puis de rester en statique, cela sera beaucoup plus facile pour lui de faire redescendre son excitation ou sa vigilance.

Certains chiens détestent rester immobiles et ne parviennent pas à se détendre. Si c’est le cas du vôtre, la pause peut donc prendre la forme d’une balade dans un lieu calme. Le but est que vous en profitiez tous les deux sereinement. Elle peut également prendre la forme des exercices cités avant : une recherche de friandises, du dog-parkour… Bref, quelque chose que vous aimez faire ensemble.

Lors d’exercices que vous faites à la maison, la pause peut-être simplement du repos, un temps calme. Cependant, des études ont montré que jouer avec son chien juste après l’entraînement améliorait ses performances à l’entraînement suivant [5]. Vous pouvez donc utiliser le principe de Premarck : une activité préférée peut rendre une activité qui a moins d’intérêt plus intéressante. Cela signifie que si vous travaillez quelque chose qui demande des efforts à votre chien, une pause en faisant ce qu’il aime (jouer avec des copains, avec vous, mastiquer…) peut le rendre plus engagé à la prochaine séance.

Enfin, prendre des vacances peut-être un moyen de faire une pause ensemble, pour se ressourcer. Si votre quotidien vous demande beaucoup de gestion, c’est le moment de penser à se détendre, et à profiter autant que possible. Parfois, les vacances demandent pas mal d’anticipation pour bien se passer. Parfois de plusieurs mois, j’en ai bien conscience. Cependant, comme nous l’avons vu précédemment, elles peuvent être d’une grande aide pour recharger les batteries. Celles de votre chien, comme les vôtres.

Ces pauses dites « actives » sont nécessaires, certes, mais pas suffisantes. En effet, leur utilité sera réduite si votre chien n’effectue pas les pauses les plus importantes de sa journée. C’est justement le sujet du prochain paragraphe.

La pause la plus importante pour votre chien

Rien de vaut une bonne nuit de sommeil… Et chez les chiens, c’est même plus : ils ont besoin de 10 à 14h de sommeil. Cela varie selon leur tempérament, leur âge, ce qu’ils ont fait dans la journée, et d’autres facteurs.

Mais plus que la quantité, c’est la qualité du sommeil qui est importante. En effet, un sommeil réparateur permet de consolider les apprentissages très efficacement [6]. La raison est simple : pendant le sommeil paradoxal, votre chien revit tous ce qu’il a vécu dans la journée. S’il a appris des choses, il les apprend donc une 2ème fois. Cela peut-être de voir une personne à 10 mètres tout en restant serein, comme apprendre à mettre son harnais. Cependant, pour atteindre cette phase de sommeil paradoxal, votre chien doit d’abord dormir profondément plusieurs dizaines de minutes.

Vous comprenez donc pourquoi une pause de plusieurs jours est finalement enrichissante. En effet, plus votre chien a de cycles de sommeil entre les sessions d’entraînement, plus les apprentissages sont consolidés dans la mémoire à long terme.

Je vous conseille d’ailleurs cet excellent post de Lola Burton, qui explique à quel point le sommeil est un besoin fondamental pour nos chiens.

Les pauses sont également bénéfiques pour l’humain.e

Les pauses dans l’apprentissage ne sont pas seulement bénéfiques pour les chiens. Elles le sont également pour les humain.e.s qui les accompagnent. Les pauses vous permettent en effet de souffler, de rassembler vos idées, de diminuer votre vigilance. D’autant plus si vous menez plusieurs apprentissages en même temps, ou que la modification comportementale de votre chien est lourde. Vous pourriez en effet vous sentir frustré ou énervé que votre chien ne progresse pas aussi vite que vous l’imaginiez.

Les pauses ne sont donc pas négligeables, et comportent les mêmes bénéfices pour vous que pour votre chien. Ainsi, je vous conseille d’en profiter tout autant que lui, et de vous accorder du temps rien que pour vous !

Sources

[1] Demant, H., Ladewig, J., Balsby, T. J., & Dabelsteen, T. (2011). The effect of frequency and duration of training sessions on acquisition and long-term memory in dogs. Applied Animal Behaviour Science133(3-4), 228-234.

[2] Meyer, I., & Ladewig, J. (2008). The relationship between number of training sessions per week and learning in dogs. Applied animal behaviour science111(3-4), 311-320.

[3] Burch, M. R., & Bailey, J. S. (2008). How dogs learn. Turner Publishing Company.

[4] Ren, W. J., Liu, Y., Zhou, L. J., Li, W., Zhong, Y., Pang, R. P., … & Liu, X. G. (2011). Peripheral nerve injury leads to working memory deficits and dysfunction of the hippocampus by upregulation of TNF-α in rodents. Neuropsychopharmacology36(5), 979-992.

[5] Affenzeller, N. (2020). Dog–human play, but not resting post-learning improve re-training performance up to one year after initial task acquisition in labrador retriever dogs: a follow-on study. Animals10(7), 1235.

[6] Gais, S., Lucas, B., & Born, J. (2006). Sleep after learning aids memory recall. Learning & memory13(3), 259-262.

J’espère que cet article vous a appris des choses ! Vous saisissez maintenant l’importance des pauses dans les apprentissages. Mais faire une pause, ça s’apprend ! Tous les chiens, comme les humain.e.s, ne savent pas forcément s’accorder une pause lorsqu’iels en ont besoin. Comme dit plus haut, allez-y progressivement, sans forcer. Le soulagement procuré par la pause pourrait bien vous convaincre, ainsi que votre chien, à renouveler l’expérience !

Partager cet article

Lire d'autres articles

cadeau chien
Ethologie

Le plus beau cadeau à offrir à votre chien

En cette période de fin d’année, vous réfléchissez au meilleur cadeau que vous pourriez offrir à votre chien pour les fêtes ? Cet article parcourt différentes manières de gâter votre loulou, de bonnes adresses petit budget, grand budget, ou pas de budget du tout ! En effet, si un chien a un coût non négligeable au quotidien, vous n’êtes toutefois pas obligé.e de dépenser une fortune pour marquer une occasion.

Lire l'article »
acupuncture pour animaux
Approche pluridisciplinaire

L’acupuncture pour animaux, interview d’une vétérinaire

L’acupuncture pour animaux peut-elle participer à la résolution de problématiques comportementales ? Laure Guinard, vétérinaire, répond dans cette interview aux questions que vous vous posez. Je témoigne ensuite de l’expérience que nous avons vécue avec Raiden. Après 3 séances d’acupuncture, les progrès au niveau de son anxiété sont en effet phénoménaux.

Lire l'article »
Les besoins du chien
Ethologie

Les besoins du chien

Les besoins du chien, un sujet fondamental à maîtriser un minimum pour une belle cohabitation avec son compagnon canin. Voici une partie de ce que j’aborde en bilan comportemental ou rendez-vous de préparation à l’adoption.

Lire l'article »